Tané Hermetic Especialistas en puertas herméticas
DÉCÈS DE MR. FRANCISCO TANÉ
 

Francisco Tané Sala (R.I.P.) est décédé en juin 2016 à l’âge de 87 ans. Il fut le successeur de l’entreprise familiale fondée par son père en 1921. Créateur et promoteur de TANÉ, S.A., une entreprise qui est devenue plus tard l’actuelle TANÉ HERMETIC, S.L.

Francisco Tané fut une personne discrète, avec une grande vision de futur, et l’un des pionniers de l’industrialisation et de la modernisation des biens d’équipement pour l’industrie agroalimentaire en Espagne, spécialisé dans les portes.

Il fut l’artisan et le responsable de la transformation de la petite menuiserie de village située à quelques mètres de la Plaza Mayor d’Olot, sous la forme actuelle de TANÉ HERMETIC, S.L. et de ce qu’elle représente, une entreprise connue mondialement.

Depuis la fondation de l’affaire par son père en 1921 et jusqu’aux années 70, le métier principal de l’entreprise était la menuiserie traditionnelle. Pendant les années 50, elle commença à fabriquer des portes pour les usines de Charcuterie de la zone, d’abord en bois et en utilisant le liège comme isolant principal. C’est ainsi que commença la nouvelle ligne de négoce qui obtiendrait de si bons résultats.

Avec Miguel Jal Duaso de l’entreprise LIFES (une entreprise pionnière dans la fabrication de séchoirs industriels pour la charcuterie), ils développèrent les premiers séchoirs artificiels ainsi que les premières portes hermétiques pivotantes.

À cette époque-là, il n’existait pas en Espagne de ferrures pour les portes pivotantes et elles étaient fabriquées par un serrurier du coin. Les premiers accessoires furent importés de l’étranger (notamment de France) et c’est ainsi que débuta la collaboration avec FERMOD d’abord et FERRO-FRIO, S.A. plus tard, CAFF, S.A. à l’heure actuelle, qui commençait son activité.

Vers la moitié des années 60, à l’occasion d’une foire internationale, il découvrit la société hollandaise J. MARKUS qui venait d’inventer une fermeture hermétique pour les portes coulissantes. Ce système, totalement innovateur, changea toute la technologie des fermetures hermétiques qui existait à cette époque-là.

Ce fut le début d’une relation professionnelle et personnelle avec Jan Jacob Markus, propriétaire et Directeur de l’entreprise J. MARKUS, en tant que représentant exclusif pour l’Espagne et le Portugal d’abord des portes complètes et plus tard de la plupart des accessoires qui pouvaient être trouvés en Espagne. Les portes furent postérieurement intégralement fabriquées dans les ateliers d’Olot (Girona).

À cette époque-là il était difficile d’introduire les portes coulissantes MARKUS dans le marché national malgré la grande avancée technologique qu’elles représentaient, et ce en raison de leur prix élevé par rapport aux portes pivotantes existantes.    

L’un des secrets qui permit l’introduction de ce type de portes était les maquettes miniatures construites par MARKUS et qui reproduisaient exactement les types de portes coulissantes, à commandement manuel ou automatique, qu’ils fabriquaient. On pourrait dire que c’était un showroom déplacé chez le client. Il s’agissait de caisses extrêmement lourdes qui ressemblaient à des valises et qui étaient exhibées dans l’ensemble du territoire national. Pour le fonctionnement et la démonstration du dispositif pneumatique automatique dont étaient équipées les portes, il fallait un réservoir d’air comprimé qui devait être rechargé dans les stations-services. Ce dispositif était fabriqué à l’aide d’une bouteille de camping-gaz. 

À l’heure actuelle, toutes les portes coulissantes hermétiques qui existent sur le marché ont adopté le système de fermeture inventé par J Markus.

Après quelques années, non dépourvues d’efforts et de sacrifices, les portes étaient déjà intégralement fabriquées dans son usine d’Olot, et en raison de la croissance significative de l’affaire, il déplaça les installations dans un nouvel emplacement de la Vall de Bianya (Girona) sur une surface totale de 30 000 m2 dont 8 000 m2 sont actuellement bâtis.

Ces nouvelles installations lui permirent de répondre à la demande croissante de nombreux clients aussi bien dans le marché national que celui de l’exportation et le situèrent au niveau des leaders mondiaux dans le secteur des portes.  

Francisco Tané, Paco pour les amis, était un homme indépendant, discret et extroverti. C’était un homme qui s’était fait lui-même, doté de la profonde intuition de la vieille école et d’une grande capacité de travail, au caractère inquiet et à l’esprit innovateur. Avec la chance qui sourit à ceux qui la cherchent et à ceux qui croient en ce qu’ils font, avec la ténacité et le désir de faire les choses bien faites, il a créé ce qu’aujourd’hui représente TANE HERMETIC, S.L.

Pour lui, sa vie c’était l’entreprise, il avait l’habitude de dire “chez nous” lorsqu’il parlait de l’usine et malgré le fait qu’il était à la retraite depuis plus de 20 ans, il ne passait pas un seul jour sans manifester son intérêt pour la marche des affaires. Pendant les derniers mois, alors que sa mobilité était limitée et que sa santé fragile, il continuait à demander plusieurs fois par jour comment allait le marché et si tout fonctionnait correctement…

Il nous reste son légat, ses enseignements, son amour pour le travail et son caractère de bon vivant… Repose en paix, Paco Tané.

  

                                              La Vall de Bianya, juillet 2016.
 


Voir: 
Autres nouvelles

 

 

This site uses its own and third parties cookies to improve our services.

If you continue browsing, we consider that you have accepted the use of it. You can learn more about our cookies policy here.

Accept